SONDES

 

Projet Sondes

 

SONDES est un projet d'intervention, de création et de solidarité produit par le centre d'artistes Perte de Signal. Le projet adopte les schèmes d'opérations de pratiques numériques ouvertes (DIY, logiciel libres, open hardware, etc), dont les principaux pilliers sont partage, la collaboration et l'indépendance par l'interdépendance. SONDES s'actualisera à travers une série d'événements échelonnés sur un an en Afrique entre 2013 et 2014. Des artistes montréalais y seront délégués pour réaliser des ateliers créatifs avec des artistes du continent africain. Les artistes invités par Perte de Signal, Alexandre Castonguay, Maxime Damecour, Emmanuel Lagrange Paquet, Stéphanie Castonguay, accompagnés de Sofian Audry, Darsha Hewitt et Alexandre Quessy, seront également appelés à développer des projets artistiques avec des pairs africains et à présenter leur travail à Tunis à l'automne 2013 (E-Fest), à Casablanca au printemps 2014 (FAV) puis à Dakar en 2014 au centre Kër Thiossanne.

Biographies

Alexandre Castonguay : Les idéaux de partage et de communautarisme du logiciel libre informent depuis longtemps ma pratique autant du point de vue technique que de celui de la distribution des œuvres. Mon travail sur l’interactivité, explorée sous plusieurs formes dans nombre d’installations et d’environnements, vise à offrir une expérience approfondie de “l’être en relation” avec l’œuvre. La chose est rendue possible en donnant une latitude ludique au spectateur dans l’approche de l’œuvre tout en révélant l’artifice qui sous-tend la représentation. Cette démystification relève de ma prise de conscience de ma responsabilité en tant que créateur d’environnements qui proposent au spectateur une expérience de fragmentation, de déplacement et de transposition de leur représentation.

Mes travaux récents proposent de situer l’expérience du spectateur plus au centre du processus créatif lui-même en permettant la modification en profondeur de l’œuvre. Les opérations intimes de programmatique, comme les boucles, les palindromes ou le transcodage, alimentent une réflexion sur les modes de significations personnelles et consensuelles, doublée d’un intérêt pour les diagrammes qui donnent une forme visuelle au flux de l’information et tentent de mettre en rapport la complexité des relations dynamiques d’échanges.

 

Site web : artengine.ca/acastonguay

 

Sofian Audry détient un baccalauréat en mathématique informatique, ainsi qu’une maîtrise en science informatique de l’Université de Montréal. Depuis 2004, il a développé différents projets installatifs et Web, tant à titre individuel que collectif. Il s'est joint au centre d'artiste Perte de Signal en 2005 et a récemment complété une maîtrise en communication (médias interactifs) (UQAM, 2010). Son travail a été présenté au Canada, en Europe et en Asie dans de nombreux festivals et lieux d'exposition.

 

Site web : sofianaudry.com

 

Thomas Ouellet Fredericks est un artiste en arts numériques depuis onze ans. Il a travaillé avec le son, l’image, l’interactivité, des cochons, des coquerelles, des homards, des poissons rouges et des divans émotifs. Il est surtout motivé par le plaisir de créer et de partager ses connaissances. Il enseigne à l’UQAM et a contribué au développement de plusieurs outils «open source» dont Arduino, Processing, Pure Data et Wiring. Il a aussi rédigé beaucoup de matériel pédagogique en français qui peut être consulté en ligne gratuitement et est utilisé par d’autres enseignants pour leurs cours.

 

Mariángela Aponte Núñez complète sa maîtrise en arts numériques à l’Université Tres de Febrero, Buenos Aires, Argentina. Elle a été étudiante en échange à l’université Concordia dans le cadre du programme d’échange ELAP (Emerging Leaders of the Americas Program). Elle poursuit les occasions de recerche entre Cali, Buenos Aires et Montréal.

Je suis une artiste visuelle, dessinatrice, rêveuse et têtue.

Marchant et roulant en vélo…

Voyageant en autobus,

quand je suis au loin je trouve les personnages

les peints, les recrée

et je retourne.

Ann a chut parce qu’elle est têtue

elle marchait et roulait à vélo à la recherche de Max dans la ville.

Si je voyage en bus j’aurai la chance de la retrouver…

En attendant, je prendrai une pause.

Stephanie Castonguay est une artiste dont les projets renvoient à l’expérimentation et se déploient à travers le dispositif de l’installation, le son, l’électronique et la programmation. Sa pratique aborde un questionnement sur la fabrication, la poésie de l’acte et l’exploration du processus en tant que phénomène porteur de traces. Ces intérêts se concrétisent en montrant la matière, le procédé et les éléments électroniques, dans un désir d’en révéler leur matérialité tangible et sensible. Son travail a été présenté à l’exposition Variances qui s’est tenue lors de la première édition de la Biennale International d’Art Numérique (BIAN 2012). La même année, elle a fait partie du collectif Département des Nuisances Publics chez Eastern Bloc. Elle est présentement en résidence chez Perte de Signal dans le programme Projet Émergent.

 

Site web : spacedataspace.com

La pratique artistique d'Emmanuel Lagrange Paquet se développe au croisement de disciplines telles que la vidéo, l’image numérique, les procédés d’impression et l'installation. Plus particulièrement, son travail se tourne vers les problématiques suivantes : l’appropriation du patrimoine mythologique au cinéma et l'esthétique des interactions humains-ordinateurs. Artiste québécois, le travail de Lagrange Paquet a été présenté entre autres dans le cadre de la Biennale Internationale d’Art Numérique de Montréal à l’exposition Variances à la Maison de la Culture Frontenac (2012) et durant le Festival Nouveau Cinéma (2012-2011-2008). Il détient un baccalauréat et une maîtrise en arts visuels et médiatiques de l'Université du Québec à Montréal (2008-2014) et une diplôme d'études collégiales en arts plastiques (2003).

 

Site web : eeelllppp.com

Alexandre Quessy est un artiste-programmeur montréalais qui s'intéresse à l'échantillonnage d'images, de sons et de données électroniques. Il s'implique activement dans la création de logiciels libres pour les arts et dans leur enseignement. Ses projets ont été présentés au Canada, aux États-Unis, en Norvège, en France, au Mexique, à Taiwan et en Belgique. Il est l'auteur principal du logiciel d'animation en direct Toonloop. Quessy est créateur-chercheur associé à la Société des arts technologiques [SAT]. Il est membre de Perte de Signal.

 

Site web : alexandre.quessy.net

 

Maxime Damecour est un artiste pluridisciplinaire né au Nouveau-Brunswick, cofondateur du hackerspace Foulab. Passionné de bricolage technologique, il a fait ses études à Concordia en Intermedia/Cyberarts et promeut l’utilisation des technologies « open source ».

 

Perte de signal

Perte de Signal est un centre d’artistes montréalais dont le mandat est de promouvoir le renforcement et le rayonnement des arts numériques et l’innovation artistique liée à la technologie. De la performance audio à la projection vidéo en passant par l’installation mécanique/robotique et l’intervention publique, le travail des membres de l’organisme se décline à travers différents médiums et à travers l’exploration d’une variété d’approches plastiques et formelles. Les activités de Perte de Signal favorisent principalement :

 

1) le rayonnement du travail de ses membres sur la scène nationale comme internationale;

2) le soutien à la recherche-création et à l’expérimentation artistique;

3) l’élaboration d’une réflexion critique sur les arts numériques; et

4) la médiation auprès des différents publics.

 

Site officiel : perte-de-signal.org

Remerciements :